Qu'est ce que le syndrome de l'elu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est ce que le syndrome de l'elu ?

Message  behappyforever le Mar 4 Juil - 16:39

Qu'est ce que le syndrome de l’élu ? (auto proclamé)


(J'ai remplacé maladies par posture (interieure))
10 postures transmissibles spirituellement

Lorsque personne effectue un virage important dans sa vie, cela suscite souvent la surprise, la confusion, l’incompréhension ou le jugement des autres. 

C’est particulièrement le cas lorsque ces changements sont induits par une quête personnelle ou spirituelle — car les gens nous aiment souvent tel que nous l’avons toujours été et n’aiment pas nous voir changer. 
Mais il arrive tout de même que parfois, ces regards hagards soient le signe que nous ayons contracté une MTS (Posture transmissible spirituellement). 
Notez que vous serez sûrement en mesure d’identifier des gens aucunement spirituels mais ayant ces mêmes schémas de pensées.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


1. La spiritualité de type « fast food»

Combiner la spiritualité avec le culte de la vitesse, du multitâche et de la gratification instantanée véhiculée dans notre belle société, et vous obtenez de la spiritualité de type « fast-food ». Cette forme de spiritualité est le résultat de l’imagination collective que l’allégement de la souffrance de notre condition humaine peut être rapide et facile. Une chose est claire, cependant: la transformation spirituelle ne se fait jamais du jour au lendemain.

2. La spiritualité à deux faces

Cette forme de spiritualité provient de la tendance à parler, s’habiller et agir comme on imagine qu’une personne hautement spirituelle le ferait. Mais en fait, ce n’est qu’une façade, comme certaines personnes vont porter des vêtements griffés ou conduire des voitures de luxe pour impressionner les autres en se donnant du faux prestige. Et oui, la spiritualité n’échappe pas à ce trait de caractère humain.

3. Les motivations inconscientes

Même si le désir de cheminer peut être pur et authentique au départ, il arrive qu’il devienne teinté par des motivations inconscientes comme le besoin d’être aimé, d’être spécial, d’être reconnu ou de faire partie d’un groupe, le besoin de combler un vide intérieur, la croyance que son chemin spirituel va enlever notre souffrance, le désir d’être « meilleur que », ou encore d’être « l’élu ».


4. Prendre une identité spirituelle

Dans cette posture  l’égo s’identifie avec les expériences spirituelles pour les faire siennes. Ainsi, la personne peut en venir à délaisser son identité « de tous les jours » pour une identité plus près des expériences spirituelles vécues, comme par exemple de se donner certaines prétentions, certains dons, ou même changer de nom. Cependant, il se peut qu’une personne possède de véritables dons, mais il s’agit ici de ce que dégage la personne… Est-elle demeurée terre-à-terre ou flotte-elle un peu trop? 
Dans la plupart des cas, cela ne dure pas indéfiniment, mais tend à durer plus longtemps chez ceux qui se croient très évolués.

5. L’égo spirituel

Cette posture se produit lorsque la structure égotique d’une personne devient profondément ancrée dans des concepts spirituels au point de se forger un dogme de pensées et de croyances rigides. La personne devient en quelque sorte imperméable à tout ce qui pourrait contredire son dogme ; aide extérieure, nouvelles idées, critiques constructives, etc. Elle devient alors « bouchée ben dure » et se saborde elle-même dans son propre cheminement.

6. Les maîtres à penser produits en série

Il y a plusieurs courants spirituels « trendy » (à la mode) qui produisent des gens pensant avoir atteint un certain niveau d’illumination ou de maîtrise spirituelle qui se situe bien au-delà de leur niveau actuel. Cette posture  génère une sorte d’effet d’entraînement : dit ceci, fait cela, reçoit cette intuition et — Bam! Te voilà illuminé et prêt à illuminer les autres. Le problème n’est pas que ces professeurs enseignent, mais qu’ils se représentent comme ayant atteint un niveau élevé de maîtrise qu’ils ne possèdent pas.

7. L’orgueil spirituel

Semblable à l’égo spirituel… Cela se produit lorsqu’une personne a acquis un certain niveau de maîtrise, de connaissances ou de sagesse suite à des nombreuses années de travail sur elle-même, et qu’elle utilise cela comme prétexte pour cesser de croître. Cela ouvre la porte à une attitude de « supériorité spirituelle » du genre : « Je suis meilleur, plus sage et au-dessus des autres grâce à ma spiritualité ».

8. La pensée de groupe (ou pensée sectaire)

Ce virus, comme son nom l’indique, sévie surtout dans les groupes, les communes ou les sectes. Sa virulence est très variable. Cette forme de pensée contient plusieurs éléments traditionnels de co-dépendance. Ce groupe fera donc faire plusieurs accords subtiles et inconscients concernant la façon correcte de penser, de parler, de s’habiller, d’agir, etc. Or donc, les personnes infectées par le virus de la pensée de groupe tenderont à rejeter les personnes, les attitudes, les croyances, ou les situations qui ne correspondent pas aux lois non-écrites du groupe.

9. Le syndrome des élus (the chosen one)

Ce syndrome induit la personne à croire que le groupe auquel elle adhère est le plus spirituellement illuminé, évolué, puissant, correct… Bref, meilleur que tous les autres! Cependant, il ne faut pas sauter aux conclusions trop vite, car il y a une distinction importante à faire entre ceux qui croient avoir trouver un chemin, un coach ou une communauté qui leur apporte ce qui leur convient le mieux, et ceux qui croient avoir trouver « le seul vrai, bon et unique » (The One).

10. Le virus mortel « J’y suis parvenu »

Cette posture est la forme la plus virulente de l’orgueil spirituel, et a la capacité d’être mortelle à tout cheminement personnel ou spirituel. Elle tient en la croyance que la personne est enfin arrivée à destination, le but ultime de sa quête spirituelle. Du moment qu’elle croit fermement avoir atteint ce but ultime et que cela est bien cristallisé dans sa psyché, toute croissance spirituelle devient impossible. La propagation de ce virus dépend du charisme de celui qui en est porteur, mais aussi de la faiblesse du système « immunitaire » (égo) de l’autre. Combiné à la pensée de groupe, les dommages peuvent être terribles, voir irréversibles!

conclusion

Le développement du discernement face à notre ego et ses tentatives de déceptions est sans aucun doute un élément important à tout cheminement spirituel. 
Cette partie de notre personnalité n’est pas à sous-estimer car il peut nous faire dévier de notre route, ou nous faire prendre de grands détours. 


Aussi, il est important de développer une foi infaillible en notre capacité de s’aimer, de se respecter, de se relever, et d’exprimer le meilleur de nous même, afin d’éviter les pièges de la facilité, de l’abandon, de la culpabilité, et du repli sur soi, tendus par l’égo. 
Il faut aussi faire grandir en nous cette certitude que l’on aura jamais fini d’en apprendre sur la vie, car en bout de ligne, c’est de cela dont il s’agit… apprendre!

-------------------------------------------------------------------------------------
Mode évol

Si quelqu'un est dans une démarche spirituelle réelle, il comprendra dans quelle posture il Est, afin de s'en libérer. 
Ces postures sont une attitude erronée qui domine la personne jusqu’à devenir obsessionnelle.  cyclops
Sans prise de conscience de ses postures intérieures (inconsciente), la personne ne se voit pas elle même mais subit ses postures a elle même et aux autres. 
S'est uniquement la prise de conscience qui libère de la posture, lire ne suffit pas. 
Si la personne ne se voit pas elle meme en conscience, rien ne change.Seule la prise de conscience donne la conscience ^^

Je me disais pourquoi les gens ont tellement besoin de lire des livres sur la spiritualité/conférences et j'ai vu pourquoi  cyclops 
Cela vient d'une absence de conscience (incompréhension) qui ferait croire que lire la spiritualité suffirait, changerait les états intérieurs, et permettrait de se dispenser d'en faire pratiquement / concrètement ou d'avoir une pratique quelconque.

Lire de la spiritualité, sans rien faire de spirituel n'est pas Etre spirituel, ni Etre dans une démarche spirituelle No car cela nécessite de faire un travail de prise de conscience, un travail sur soi et se voir soi même dans l'action.
Seule l'action montre ce que la personne Est vraiment au dela de ce qu'elle croit sur elle même.

Seule sa propre experience/travail interieur, connaissance de Soi donne plus de conscience et reste est intellectuel.
La sagesse des autres s'est comme allez a la messe écoutez des sermons ^^
Sans prise de conscience par rapport a soit meme on devient juste un haut parleur  Very Happy

Ce sont souvent des défauts de caractère qui empêchent la prise de conscience des postures du  syndrome de l’élu, comme l’orgueil spirituel, manque de courage, vanité, paresse,  sens de l'acédie, de l'apathie, le confortable et le courant. etc 
A vous d'allonger la liste en le comprenant sur vous même, par rapport a vous même ^^



S'est comme lire tout sur le voyage astral, sans jamais rien faire pour vivre par soi meme l'experience. Alors que la conscience s'obtient par l’expérimentation
fait par Soi meme.
L’expérience des autres apporte un éclairage, surtout si s'est une experience vécue, et pas des lectures transformée en croyances ^^
Lire (uniquement) s'est comme lire un roman, regarder une série TV et s'est sans fin et juste divertissant^^
Seule la pratique augmente la conscience. Seule l’expérimentation donne plus conscience.
S'est en appliquant ou vivant les choses qu'on peut les vérifier.

La spiritualité s'est la science de la vérification et de son application (comme toutes les sciences)
Lire comment faire du vélo ne permettra jamais de savoir en faire ^^



Ces postures sont des attitudes erronées (non consciente) qui perdureront  (même des vies) autant que la personne n'en prend pas conscience.
Elles paraîtront sans importance si on est pas dans une démarche spirituelle réelle sunny

Je m'en étais rendu compte avec ceux qui s'auto missionne au niveau d'un elu qui doit combattre et avertir (des moulin a vent ^^)
Un gars (8 ans) avait vu dans son jardin, au fond prés de la cabane ce qu'il appelait un 'demon'
Quand il appelait ses parents évidement il ne trouvaient rien
Il apparaissait uniquement quand il était seul.
Et depuis, il dénonce partout les dé-mons car il était le seul a le voir  Very Happy

Je lui ai demandé de le décrire en détails, s’était pas un démon mais un satyre des bois
On peut tres facilement les confondre avec des démons en apparence (il ne s'en prend qu'au nymphes) Laughing . S'est un esprit de la nature
Lui en fait son cheval de bataille, car traumatisé par cette experience, il s'est auto élu d'une mission imaginaire qu'il se donne. Rolling Eyes

Impossible de lui faire entendre raison, bloqué dans le syndrome de l'elu a 45 ans
Il a stoppé toute son évolution spirituelle, a cause d'une interprétation négative de ce qu'il avait vu et de ce qu'il s'imagine devoir faire.
Pourquoi cet esprit de la nature se montrait a lui uniquement scratch  (ça arrive)
Mais les gens en sont pas traumatisés a ce niveau de disjonctage ^^
Cela devait faire partir de son épreuve, ne pas partir dans les décors, maîtriser son ego ^^

Solution :  ne faites pas de vos vérité un dogme, ce n’était qu'une étape dans l'infinitude des découvertes restant a faire.
L’évolution est infinie, dommage de la bloquer par une posture interieure erronée.

La spiritualité s'est savoir Etre (ou ne pas être)



La spiritualité s'est donc des valeurs d'Etre
La spiritualité NÉCESSITE la connaissance de Soi pour pas partir dans les décors ^^
Ce n'est pas de la philosophie : "Homme connait toi toi même tu connaîtras l'Univers et les Dieux"  farao

behappyforever

Messages : 486
Date d'inscription : 25/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum