Expérience ovni et réflexion

Aller en bas

Expérience ovni et réflexion

Message  Evol le Lun 5 Mar - 17:49

Expérience ovni et réflexion

Cela se passe dans les années 70-80

Importance de l’époque :  s'est qu'il n'y a pas internet, 1 ou 3 chaines de télévisons, aucune infos sur la présence d'ovnis venant sur terre, encore moins de ETs.
Ces termes m’étaient inconnus, et pouvant être reliés uniquement à la littérature de science fiction.

Cela se passe en colonie de vacances :
S'est les premières colonies de vacances au mois d’août, date supposées mi août.

On m'avait donné un surnom, géo trouvetou. Non pas parce que je fabriquais des inventions mais parce que je trouvais toujours quelque chose.
Trés observateur de la nature, je trouvais toujours quelque chose, un objet, une plante ou un animal étrange.
J’avais même vue des anciennes pieces par terre quand tout le monde marchait dessus.

Le lieu n'a pas d'importance, mais s’était en Bretagne dans le Golfe du Morbihan.
La colonie de vacances était dans dans une ancienne ferme, en pleine nature, avec des bois autours, des lacs et des champs.

Il y avait des soirées ateliers 1-2 fois par semaine
Ce soir la, les moniteurs formaient des groupes, il fallait s'inscrire a des ateliers.
Soirée couture, coquillages etc et j'entend soirée dans-la foret au coin d'un feu.

Sans hésité je m'inscris.
Il faisait très beau, aucun nuage, un peu de brise.
Un temps splendide, s’était l’idéal pour cette soirée feu de camps.

J'étais très enthousiaste. Une fois le groupe formé, on part avec une dizaine d'enfants pas très loin de la colonie, dans une clairière, avec un très grand arbre au milieu, style chêne.
Devant, des pierres en cercle déjà préparés formant l'emplacement du feu.
Le moniteur a demandé pendant qu'il faisait jour de faire des réserves de bois, pour tenir jusqu’à 00h.

J’étais surpris de n’avoir jamais vu ce moniteur, il paraissait très jeune, autour de 19 ans.
Comme la colonie était grande, cela ne m’étonnant pas.
Le problème arrivé par la suite s'est que je ne connaissais pas son nom.

On se baladait a proximité du futur feu, en entendant le couché de soleil

Je vis des espèces d'oiseaux étranges dans leur façon de voler.
En m’approchant, je compris que s’était des chauves souris,  j'en voyais pour la première fois.

J'allais chercher un gamin pour lui faire voir, et il me dit s'est des oiseaux.
Je trouvais bizard sa manière de parler, j'ai compris qu'il avait peur et qu'il préférait y voir des oiseaux.
Ce gamin avec qui j'ai parlé en particulier, s’était important pour la suite des événements, car je ne connaissais personne de ce mini groupe.

Je retournais observer les chauves souris, et le moniteur nous appela pour démarrer le feu.
Le ciel commençait a illuminer d'etoiles.,Je découvrais cela aussi pour la première fois.
Un spectacle magnifique au couleur du soleil couchant.

J’étais ravi de cette soirée, sauf que le moniteur ouvra un livre pour lire des contes de fées.
Je n'avais aucune envie d’écouter des histoires de Blanche neige.

Pret du feu grandissant, son specacle de flamme commencait.
J’écoutais rien, et regardais le spectacle de la nature

La lune se levait au dessus de la cime des arbres comme je ne l'avais jamais remarqué auparavent.
S'etait la peline lune et elle semblait immense.
Je me suis dis que cela serait mieux d'aller l'observer a un autre endroit plus calme et dégagé.

J'eu l'idée de me mettre en retrait derrière l'arbre, et je m'aperçu que plus personne ne prêtait attention a moi.
Je m'éloigna discrètement. Une magnifique allée en direction de la lune me permettrait de pouvoir l'admirer.

J'y voyais ses cratères et ses circonvolutions de surface
Presque seul, j'entendais le murmure de la foret et des brises dans la cimes des arbres.

Je m'eloigna encore un peu plus pour etre tranquille.
La lune éclairait le chemin, et mes pieds d'une pale lueur.
Je pouvais voir ou je marche.

Un astre inconnu interpelle.
Il se trouvait a gauche de la lune.
Il paraissait presque aussi grand.  Shocked

Je me dis ca alors, s'est la premiere fois que je vois une 2 eme lune
Je me dis s'est étrange, a l’école, on a a jamais parlé qu'il y avait deux lunes.

Je me mis a les comparer alternativement pour faire le jeux des différences.

Brièvement, je me dis la lune de droite s'est la vraie lune, celle de gauche n'a pas de cratère, sa surface est lisse.
Sa couleur n'est pas blanc argenté mais une couleur indéfinissable blanc et vert pale a la fois.
Au début cela parait blanc, et quand on se concentre cela parait teinté de vert pale.

Je me dis on dirait un engin ou un ballon sphérique comme la lune
Tout d'un coup je comprend, cette sphere n'est pas au niveau de la lune, mais a proximité devant moi, et haut dans le ciel.
S'etait un effet de perspective.
Je m'étonnais d''avoir pu faire cette déduction.
S'est comme si j'avais entendu : effet de perspective.

Effectivement cet objet semle etre spêhrique comme la lune, mais a une faible distance de moi.
Cela m'expliquait pourquoi je le croyait aussi grand que la lune.

Pleins d’idées rationnelles me traversent l'esprit.
Une de mes préoccupations, s’était a quoi il sert ?

Imaginez une sorte d’ampoule luminescente mais qui n’éclaire pas vraiment.
Je dirais même phosphorescent
Je décide d'aller le voir de plus prês en me mettant en dessous à la vertical.
Je dois quitter un peu le chemin et je le perds de vu.
Disparu ?
Je découvre qu 'il est juste a ma verticale et cela m’étonne.
Cela me surprend, mais je pense que j'ai du mal évalué la distance

S'est une sphere phosphorescence, un engin ou un ballon de la taille d'une montgolfière.
Sa lumiere est fixe, autant que l'engin.
D'ailleurs, je me dis a quoi ce luminaire est il fixer ?
J'envisage que s'est un immense ballon, dont le fil doit le retenir

S'est totalement silencieux mais vu la hauteur, peut etre que je ne l'entend pas.

Je le fixe du regard pendant plusieurs minute.
Il ne se passe rien.
Le temps passe.

Tout d'un coup un incroyable phénomène se produit l'engin semble grossir, prendre du volume de manière constante.
Passé l'effet de surprise, je comprend, il tombe sur moi a très grande vitesse.
Encore un effet de perspective, parce-qu il est a ma verticale, je ne le voyait pas se déplacer ou chuter.

Je me précipite sur un arbre a ma porté, embrasse le tronc avec mes bras l'encerclant

Je me dis, s'il tombe l'arbre me protegera.
Rien ne se passe !!!

Je lève les yeux au ciel, il s'est arrêté juste a la cime des arbres.
A quelques mètres au dessus.

Je ne comprend pas ce qu'il la stoppé.
Il se trouve a un dizaines de mètres au-dessus de moi.
Du coup, je le vois mieux.

Il a un étrange fluide qui entour cette objet parfaitement sphérique.
Cela me fait penser quand on regarde au dessus du feux, l'image bouge, et se deforme.

Ici il y a le même phenomene.
Un fluide de 20 cm entour l'engin.
A son horizon on voit les étoiles qui bougent comme au dessus d'un feu.
Plus on va vers l’extérieur, plus le fluide s'amenuise et disparaît, pour laisser le ciel étoilés dans toute sa splendeur.

Ce qui va suivre est l’exacte ressentit que j’ai eu dans mes perceptions et de ce qui s'est passé.

Dans cette foret, ce que j’appréhendais, s'est pas l’étrangeté de cet objet mystère qui me semblait totalement inoffensif, s'est plutôt qu'un animal ou un loup m'observe avant de se jeter sur moi ! Même si cette forêt n’était pas censé avoir des loup.
Je ressenti d'un coup une sorte de rayonnement invisible.

S’était comme de électricité statique qui se mis a circuler sur mon corps
Je ne pensais même pas que cela venait de l'objet.
Cela rendait mes vêtements chatouilleux.
Je me mis a rire.
J’avais honte qu'on me voit rire tout seul dans la foret, sans raison apparente.
Et je ressentis une impression d’être observé. Une sensation très forte jamais ressentit.

A un tel point que je regardais tout autour de moi, pour cerner un enfant, ou un animal qui' m'aurait découvert.

Une sensation incroyable, s'est d’être observé en plus de l’intérieur de Soi.
Comme si tout ce que j'eait eait exposé meme mes pensée intimes.
Tout cela a dure moins d'une minute.
MAis cle m'avait bien faire rire et totalemtn détendu

L'objet lui etait resté immobile au dessu de la cime des arbres
JE me dis mais a quoi il sert ?
MEme la lune eclaire mieux que lui mes pieds.

Malgrés les sensation etrange d'etre observé, je ne l'atribuait aps a l'objet ou des intelignce invisible, mais plus a mon imaginaire et l'angoisse d'animaux.
Des brise travaersait la foret, parfois des raffale de vent, et l'objet n'en semblait pas el moin du monde effecté

S'etait la soirée de 'letrange, masi je me sentais tellemtn bien dasn cette nature.
L'engin me semblait être aussi leger qu'un ballon et peut être qu'en final ce n'etait rien d'autre.

Du coup comme il ne se passait plus rien, je me rendi compte du silence incroyable qu'il rigneiat et plus de chauve souris.
Comem si les habitant de la foret etaient parit

Je commencais a me desinteressait de l'objet qui retait immobile, pour me dire qu'il y a suremtn des choses a bservr plus loin.

JE fis volte face sans accorder aucune importance a cet objet.
Je lui trouvan,e le dos bien decus

Quelque pas plus loin, je sensiti de n,ouveau comme une opression forte d'etre a nouveau observé
JE me retourna brusquement vers l'engin.

Je trouvais mon attitude ridicule de me sentir observer par un simple objet.
Disparu !

La je fulmine.
JE ne sais riend e cet objet, j'ai pas coompris ce que s'etait, j'ai pas vu comment il est parti.
Je scrute alors al cimme des arbre, en me disant que le vent a du juste l'eloigné un peu.

Je me dis j'ai fais que 5 pas, il n'a pas pu disparaître si vite.
Une chance, a proximité une coline ou amas de terre, me permettant de voir au dessus de la cime des arbres.

Je scrute toute la foret comme un far, a 360 degré.
Surtout je ne veux pas le rater.
J'ai beau tourner en rond plusieurs fois Rien.

Je commence a me fatiguer,. épuisé je me dis quel dommage, et je lève les yeux au Ciel exaspéré.
Incroyable, l'objet était au dessus de moi.
A moins de 10 metres
Je le cherchais partout il était au dessus de moi

La, je suis surpris d'une telle coïncidence. le vent l'a amener jusque au dessus ?
Il 'n y a plus rien pour me protéger en cet objet et moi.
Je ne sens rien, aucun danger.
Je sus juste surpris.
Du coup, je le vois encore mieux.

Sa surface est lisse, impossible de comprendre de quelle matière il est fait
S'est comme regarder une lampe, on ne voit pas que s'est en verre.

Par contre ll fluide, a sa surface se produisent des phenomenes etrange, jamais vu.
Il y a des veines de lumière qui e bougent lentement prenant racine sur la base de l'engin, et s'amenuise vers l'extérieur en bougeant.
Des tuyaux de lumière dans dans le fluide.
Comme des algue s'agitent a grès des mouvement de l'eau.

Cela bouge comme les lampes a plasma.
A l’époque cela je en connaissais pas. J'ai pensé des veines de lumière, comme du vermicelle en mouvement.
La lampe a plasma, s'est ce qui s'en rapproche le plus de l'observation avec mes connaissance actuelles

De nouveau, plus rien ne se passe.
Je reste a l'observer. il reste fixe et immobile, totalement silencieux.
Approximativement il doit avoir entre 6 et 9 m de diamètre.

Je pense que je dois rejoindre mon groupe. J'ai du passé plus 1/2 heure en tout d'absence.
Tout cela est éprouvant surtout de ne rien comprendre de ce qu'on voit et il ne se passe plus rien.
Je reste silencieux.
D'ailleurs pourquoi je parlerais a ce que je pense etre juste un objet.

Par contre, je ne veux pas  commettre la même erreur.
Je décide de laisser l'objet en partant a reculons, pour ne pas le quitter des yeux

Je vois assez bien le chemin grâce a la lune.
La lumière de l'objet est si pale que la lune éclaire mieux

S'est d'ailleurs la réflexion que je me fait. il ne sert a rien comme luminaire.

En marchand a reculons droit, je resterait au milieu du chemin.
Je m’éloigne en le regardant et en le fixant du regard.

Tout d'un coup l'objet se déplace lentement dans ma direction.
Comme un jeux, il semblait garder une distance fixe.

Il se déplaçait a la vitesse de mes pas.
Si je m’arrêtais il s’arrêtait.
Je trouvais cela vraiment drôle et inquiétant

Je pris conscience l'objet est intelligent et me voit.La je pris peur.

Tant que je pensais que s’était le vent qui le déplaçait, cela indifférerait.
Tout d'un coup, je regarde le feu de camps qui me semblait bien loin
Tout d'un coup je me sentis seul.

Tout est si silencieux. même la foret a l'air déserté.

L'objet me suis a ma vitesse de déplacement.
Je me mis a partir en courant comme une fusée en direction du feu de camp.
Je traversa a travers les arbustes pour raccourcir le chemin.
J'ai senti les orties et des ronces, mais je m'en fichais.

La peur m'avait envahit

Je voulais appeler le moniteur, mais quel est son nom ?

Je me mis a crier, Moniteur, Moniteur
Je cours a toute vitesse sans me retourner.

Surprise, a mi chemin, je vois des ombres humanoïdes sur le chemin de ma direction.
Je maîtrisé ma peur car ils me barrent le chemin

J'approche doucement d'eux.

S'est le monteur qui a du courir a toute vitesse lui aussi dans ma direction.
Au lieu de dire j'arrive, il n'avait rien dit.
Il a couru dans ma direction, et les enfants le suivent a distance ne pouvant pas aller aussi vite que-lui, en file indienne.
Ils s'agglutinent derrière lui.

Il me regarde au clair de la lune sur son visage blême.
"Il se passe quoi ?"

Je dis une betise : "Un objet lumineux me suit"
Grand silence de tous.
Les enfants me regardent béatement comme si personne n'avait compris ce que je vient de dire
Je vois sur le visage du moniteur se dessiner l’horreur pour moi, un grand sourire, masquant je suppose son envie de rire

voila mon ressentit comme si il me disait.
"Le gamin il a du y avoir des bouts de verres ou un objet a refléter la lumière de la lune et tu as pris peur"
Il ne dis rien mais son sourie en dit long
Ce moniteur ne parle pas.

L'horreur pour moi, s'est que je risque d’être le bouc émissaire de la colonie : celui a vu des lumière dans la foret et a eu peur.
Il est facile en colonie de devenir bouc émissaire pour des gaffes qui on fait rire tout le monde
J’avais envie de ne rien avoir dis.
La situation etait sureealiste
Il me regardait avec les enfants et ne disait rien

On se regarde silencieusement, et mon cerveau en ébullition cherche la sortie.
La seul solution s'est de lui faire voir l'objet
Et il pourra me dire quel type d'engin cela est

J'avais eté souvent au exposition du Bourget, et il y a une incroyable diversité d'objet, mais il font tous beaucoup de bruit.
Celui la était silencieux totalement.
S'est pour cela qu'on l'aurait dit gonflé a l'hélium.

Idée, "moniteur, venez je vais vous faire voir l'objet"

Je pensais qu'il allait me suivre. Et bien non.
Il semblait figé sur place et avec son regard souriant mais muet.

Je me dit s'est pas possible, on dirait qu'il a peur.
Ma peur était partit totalement avec la présence du groupe

Je fis semblant de commencer a courrir, en lui disant l'objet est la pas loin. Venez, venez.

Je voyais la colline au claire de lune. et je lui dit venez venez s'est la bas prés de la colline, s'est pas très loin..
Il se mit a me suivre, surement a contre cœur. Je ne comprenais pas pourquoi.

J''arrive en bas de la colline, pas d'engin.
Je monte a toute vitesse.
Je refais le même scénario du far qui scrute la cime des arbres
Rien de Rien

Je me dis il faut que je le retrouve. Mon honneur, ma parole sont en jeux.
A un moment je croit le voir, mais je comprend que s'est un lampadaire

J'ai une idée qu'il s'est posé.
Du coup je regarde maintenant autour dans la foret.
Bingo, dans un buisson a quelques dizaines de mètres, je vois de la lumière qui traverse les buissons.

Espérons que s'est objet
Je me précipite dans la direction de peur que ce moniteur veuille partir.
Je dévale la pente en sautant comme un cabri pour gagner du temps

Je vois des morceau de lumière a travers le feuillage des buissons
J'appel le moniteur " il est la, il est la" "venez, venez"
Il faisait du surplace ^^
J'en était même pas sur, mais ce moniteur était tellement statique qu'il fallait le motiver pour se bouger.
Je pense avec le recul qu'il était figé par la peur.

Les gamins suivent le moniteur en se mettant a l'abri derrière lui.
J'avais pas le temps d'avoir peur...
Je voulais prouver ce que je venais de dire.

Je suis bloqué par un mur de végétation.
Je tourne pour trouver un chemin.
L’endroit est sombre mais je vois sa lumière avec un leger feuillage a un endroit.

J'appel le moniteur, "il est la il est la".
J’écarte la végétation et je me retrouve derrière les buissons dans une grande clairière bordée d'arbres avec l'objet dans toute sa splendeur au milieu. S'est juste magnifique.
Sa lumière pale éclaire le feuillage et les troncs un peu mieux que la lune.
La on y voit très bien
Je me met a droite pour le laisser sortir du buisson
Le moniteur sort des buissons et se met a ma gauche
Les enfants, le suivent en file indienne et s'agglutine derrière lui.

Victoire, tout le monde le voit.
Il est devant nous a 10 m et 3 mètres au-dessus du sol en lévitation
Fixe, et immobile, imperturbable au vent, je me dis ce n’était donc pas un ballon. S'est un magnifique spectacle.

Le moniteur comme un son habitude, regarde l'objet de manière silencieuse.
Fière de cette découverte, ma peur est partie pour faire place a mon enthousiasme.
J'attend sa réaction, son explication avec impatience mais il ne dit rien.
Presque tout le monde lui pose la même question
"Moniteur s'est quoi ?"  "Qu'est ce que s'est"

D'une manière lente, il tourne lentement la tète vers moi, et me dit " s'est rien"

J'ai cru mal entendre, je lui dis : "Moniteur s'est quoi ?"
Alors s'est très simple a toute mes questions ou celles des enfants, sa réponse mécanique : "s'est rien"
Je l'ai peut etre entendu dire dix fois s'est rien.

Imaginez ma stupeur d'entendre cela.
S'est comme si j'avais dit il y a un éléphant dans la foret
Personne ne me croit, je fini par lui faire voir en le mettant en face et on vous répond " s'est rien"

S'est comme si j'etais l'idiot du village, ou je suis le seul a voir l'éléphant qui est pourtant devant lui.

Et la, ça me dérangeait beaucoup plus que l'engin, s'est de se dire, comment un adulte sensé nous éduquer, dire la vérité, me ment ouvertement.
Je le regardais furieusement.
Et lui l'air béat, toujours souriant fixait l’engin et comme moi ne le quittait pas des yeux

Personne ne semblait savoir quoi faire. Impossible d'avancer, l'engin barre la route. Personne n'avait envie de passer en dessous

Les enfants lui posaient aussi la question qu'est ce que s'est ?
Sa réponse a toutes questions : "s'est rien" comme un disque rayé.
Je ne comprenais pas qu'il devait être tétanisé par la peur.

Cela a mon avis qui a créé un malaise chez les enfants, s'est sa manière de répondre. un tel négationnisme de la réalité en face, m’était incompréhensible.
Et un sentiment de nous prendre pour des idiots. A cet instant s'est ses réponses qui me choquait le plus

Mon gamin évidement toujours lui, commençais a d’affoler.
La le spectacle était drôle

Il attrape le bras du moniteur, on lui disant on s'est pas ce que s'est faut rentrer.
Il lui dire le bras en direction des buissons pour rentrer
Il etait assez musclé au niveau des bras, et ramène son bras et l'enfant avec.
Comme si il était collé au sol.
L'enfant s'accroche a son bras et li le souleve en mettant son bras a l’horizontale
Un autre enfant fit pareil avec son autre bras pour l'obliger a le faire partir

Il se retrouve les bras a l'horizontal avec deux enfant accroché
Il avait un enfant a chaque bout de bras qu'il soulevait, mais restait imperturbable en fixant l'objet

un vent de panique semblait envahir les enfants
"Moniteur faut partir"
Alors que l’objet fidèle a lui même restait fixe et immobile, insensible au bourrasque et au cris de certains

Je lui demandais une dernière quoi, s'est quoi ?
J'étais persuadé qu'un adulte le saurait.
On regardaient tous les deux l’objet et il se mit a se mouvoir vers le haut, et partir vers le ciel a une vitesse fulgurante.

Tellement vite que cela a fait comme un rayon laser de trace dans l'air, et comme une nouvelle étoile venait de s'allumer haut dans le ciel
Un petit point lumieux de la taillle d'une Etoile et se confondant vite fait avec celles du ciel, au bout de quelques secondes

Aucun déplacement d'air ou de bruit, partie a la vitesse de la lumière, la clairière s'assombrit.
L'objet nous laissait tout d'un coup dans le presque noir. Seul la lumière de la lune qui passait a travers la cime des arbres nous éclairait a peine.

Je lui redemande "Alors s'etait quoi ?"
Il me regarde avec son grand sourir 's'est une étoile filante"
La s'etait l'hapothéose de me dire cela.
J'avais envie de lui expliquer ce qu'etait une etoile filante

Je me dis juste, qu’effectivement, l'engin a filer comme une étoile filante

Heureusement la lumière du feu de camps nous permettra de se dirigez.

Ce moniteur était vraiment incroyable.

Je savais pas si je devait rire ou pleurer, car l'engin a filer effectivement comme une étoile filante.
Je en comprenais pas pourquoi il me disait autant n'importe quoi, comme si j’étais idiots.

On arrive au feu de camps, et il fait comme si rien ne s’était passé
Aucune explication, rien, aucun mot non plus
Il s’assoit tranquillement autour du feux, reprend sa lecture.

Il fait comme si il ne s'etait rien passé.
Cette fois personne 'n a envie de l'"écouter raconté ses histoires
Les enfants s’agitent et lui disent "moniteur, on veut rentrer."

Ils ne pouvaient plus se concentrer sur ces histoires après cet événement.
Les enfants devenaient insistants et agités, "moniteur on peut pas rester ici, il faut rentrer."

Moi aussi j'en avait marre. et j'avais 'impression que n'importe quoi pouvait sortir des buisson.

Il dit enfin quelque chose
"S'est d'accord, on part a une condition, que le feux soit parfaitement éteint.

J'ai jamais vu des enfant obéir aussi rapidement, ou plutôt instantanément..
Tous jettent sur le feu de la terre, marche dessus. En 30 seconde il état parfaitement éteint.

Le moniteur était obligé de rire, devant la vitesse d’exécution de son ordre. J'ai même pas eu le temps de me lever, et lui non plus.

Une fois éteint, il dit "s'est bon on peut y aller."
Je pars le premier au pas de course.

Le bâtiment de la colo n'est pas très loin, je pense aller directement me coucher.

Incroyable, une lumière dans un buisson.
Je suis le seul pour l'instant a la voir.
Je me suis dit en me retournat, j'ai du courir très vite.
Je voyais à peine les enfants dont certains courraient

Je m’approche du bruissant et surgit un monstre.
Enfin, s’était un autre moniteur qui avait mis sa lampe sous ses yeux et cela le rendait effrayant.
Il m'avait vu arriver, et a voulu faire une farce

Passé l'effet de surprise, il voit que les enfants cours vers la colonie et ne s’arrête membre pas pour lui..
"Il me dit se passe quoi ici ?"
"Pourquoi les gamins courent dans tous les sens"
"On dirait que vous avez vu un fantome."
S'est la phrase exacte qu'il a prononcé

Je lui dit "un objet lumineux nous suis."
Je me rend compte que 'j'aurai du me taire et du coup, je me remet a courir vers la colo en ne l’écoutant plus.
Je le vois qu'il essaye d’arrêter d'autres enfants, au vol, pour leur demander qu'est ce qui se passe ?

Je fonce dans le dortoirs
J'ai eu le temps de voir d'autres ateliers, mais je veux aller dormir
Il doit etre 23h, il n'y a personne dans le dortoir
Je regarde par la fenêtre les étoiles, et je vois des étoiles filantes de cette magnifique nuit étoilés
Et je me dis et si parmi ces étoiles, il y avait mon objet. il passerait inaperçu.

Je repensais a la phrase du moniteur ' s'est une étoile filante"
J'aimerais bien lui faire voir ce que s'est en comparaison
J'avais un doute qu'il pensait vraiment cela.

Je met mon pygama et repasse en revue tout ce qui s'etait passé
J'arrive pas a m'endomir, je repasse les événements dans ma tete a partir des chauves souris
Au moins une dzien de fois et je m'endormis sans m'en rendre compte.

Je me reveil d'un seul coup, s'est le matin très tôt. je suis clairement sous tension.
Le dortoirs est pleins cette fois, mais tout le monde dors a point fermé.

Je regarde l’heure 6h00
Impossible de me rendormir, je décides de me lever et d'aller dans la salle du petit déjeuner.

Le temps est toujours aussi magnifique et ensoleillé
Surprise, les cusitos ont sortie les tables dehors pour prendre le petit déjeuné au soleil.
Je trouve que s'est une idee géniale
Tout le monde semble heureux par ce si beau temps
Des vapeur de la terre émanent a al chaleur du soleil.
S'est très beau, j'avais jamais vu cela
S'est un peu fantasmagorique.

Il n'y a personne sauf un seul gamin.
S'est mon gamin peureux ^^
haha, je me dis lui non plus n'arrive pas a dormir.
Je m'assi en face de lui, et je le reconnais a peine

Tres enthousiasme, je lui dit a tu étais la hier soir avec moi, toi aussi tu a vu l'objet lumineux ?

Réaction inconcevable
Imaginez que je lui aurait dit  :"il fait beau aujourd’hui" et qu'il me réponde d'une manière violente comme si je l'avais insulté.
Il répond en colère comme en m’engueulant, pourquoi tu parles de cela ?
J'etais plus agé et plus grand que lui, je me demandais comment il ose me parler ainsi et pourquoi ?

Je suis tellement choqué, que je n'oserien lui dire. Je le regarde avec curiosité.
Il me dit "tu sais bien qu'on en doit pas en parler !"
Je comprends rien du tout a la conversation, et encore moins la violence de sa réaction a une question qui me parait avoir rien de spéciale.

Il me regarde et dis, "ha oui tu n'etais pas la !"
Je comprend rien du tout a ce qu'il dit.

iI me dit "a oui, tu as raté la réunion !"
Je lui dis "quelle réunion ?" Il doit être 7 heure
Il dit que les moniteurs se sont réunis en urgences avec ceux qui était a la soirée du feux de camps"

Ils nous ont demandé de plus parler de "l'objet mystérieux", car cela crée un vent de panique chez les enfants.
Celui qui parlera des événements de cette soirée, sera punit, ou même renvoyé de la colonie comme élément perturbateur.

J'ai compris que les moniteur on interdit et menacé a qui que ce soit d'en parler, d'ou sa réaction.
Je me suis dit, ils sont du vraiment les menacer.
Ils ont annuler les sorties en foret la nuit

Les jours suivant je dormais très mal
Au bout de 3 jours, épuisé par les activité, j'oubliais cette histoire.
Impossible d'en parler, j'ai totalement oublié a la fin de la colonie

Et sur les 20 ans écoulé, cela ne m'a jamais faire croire aux ovni.
Ce sujet ne m’intéressait pas d'ailleurs.

Mais 20 ans après, j'ai une un choque de mémoire. Je vais en parler plus tard

Reflexion
Ce qui est intéressante dans mon histoire, s'est quand on est  enfant est ouvert d'esprit, je n'ai éprouvé acune peur dans la majorité.
Je ne me suis jamais sentit en danger, tant  l'engin ne m'a pas suivi.
Cet événement ne m'a jamais fait croire aux ovnis ou au extraterrestres.

S'est pour cela que cela me fait rire ceux qui penses  "j'y croir quand j'en  verrai"
Qu'est ce qui vous prouvera qu'il vient d'une autre planete ?
Mais qu'est ce qui m’aurait fait penser que l'engin avec des technologie inconnue de la science physique, puisque internet n'existait pas et que rien ne pouvait faire comprendre qu'il venait d'une autre planète.

Quel technologie pourrait expliquer sa capacité a se déplacer lentement ou brutalement, se figer dans el vide et d'une manière silencieuse ?
Il n'a pas non plus de forme aérodynamique.

Je donnerais ma réflexion actuelle sur comment il est possible de dépasser la vitesse lumière sans enfreindre la loi de la limitation de la vitesse lumière donné par Einstein. Les phenomens quantiques amènent une réponse


Je vais vous faire par d'une histoire qui m'a été rapporté quand j’étais encore a l’école, mais j'allais des fois accompagné une secrétaire dans son entreprise.
Cette histoire je m'en suis souvenu après mon choque mémoire
A l'epoque je l'ai immé&diatement zappé
Mais la richesse des déétails montrent un vécu, et non pas un imaginaire

Je sais bien que cette histoire peux me discrédité dans le regards des septiques, mais je prefere la donner quand meme
JE ne chercent  pas a prouvéer la véracité de ce que j'ai vécu
LA difference s'est que cette hiostoire m'a été rapporte pâr quelqu'un d'extremnt crédible a mon avis
Quelqu'un qui n'a aps el temsp d'aller aucinema et de lire des livfrez
Quelqu'un qui n'a pas de temps a perdre
Tout un faisceau d'indice me montrant que son histoire et reel
Sans parler des détail de son observation, mais s'etait aussi son job  d'observer les autres.
Enfin s'est seulemnt 20 ans apres que je lui accorde du credit
A l'epoque, j'ai jkuste pensé rien ^^


Je me retrouve dasn le bureau de la secré&taire avec une nouvelle directrice du centre.
Cette directrice est la pour réorganiser le centre a un niveau international.
Elle a été formé aux USA dans un centre similaire d'ngin de travaux publique hors nome

Elle est tres occupée, s'agitent touot le temps et passe son temps a régler des problemes.
Quelqu'un de tres gentil mais autoritaire.

Cet apres midi est tranquille et un stagiare en formation débardque en colere
Il s'adresse a la secrétaire : Je croyais que les dossier medicaux etait non puplic mais privé

On le regarde ciomme un diable qui vient de sortir de sa boite, meme pas bonjour
La directrice ne dit rien car elle fait aussi de l'observation

La S " oui les dossier sont enferme et privé"
A part la direcgtion personne n' ale droit de les demander pour un autres

Le gard remonté a fond, " lors expliquez moi comment ce stagiare 'bertrand ' a pu savoir que j'ai eu un accident de voiture ?

S : Monsieur personne ne peux entre voir les dossier, ils sont d'ailleirs derreire moi dans uen salle fermé a clef.
La directrice confiime la véracité des dires de la secrétaiure et dit u'en plus depuis plusieurs jours elle est la en permance

LE gard dit "alors expliquez moi comment il a pu savoir que j'ia eu un accident de voiture, et il a meme précisé que j'ai été touché a la cheville?

Personne ne lui repond, lui conitue
"en plus je ne boite meme pas"

On lui certifie que cette fuite ne peux venir d'ici
G "vous comprenez, el docteur voulait m'arreter, et j'aurais raté le stage.

Il repard devant notre mur de glace et en colere

1heure plus tard meme sc&énarion
Un autre stagiare vient en demande qui est ce Bertrans qui smble connaitre nos vies

La secrétaire regarde sa fiche, il vient de province et il est arrivé au debut de la semine, donc il y a tois jours
Il ne peux donc conniatre personne
Le gard est surpris mais repart tranquillemnt
La directrice lui demande de faire fenir le responsable du stage

Le responsable, est un fait un ingenieur qui repart la partir electonique des camions

Le responsable dit a oui, ce bertrans s'est un phenomene
Il vient de trouver la panne d'un camion d'une maniere originale

PErso, j'ai interogé le gard, et voila ce qu'il m'a dit en conformati avec ce qu'en a décrit el responsable mais d'une amneire plus precise:
Un camion etait en panne depuis plusieurs jours
Avec ce genre d'engin s'est quasiment un drame
Chque jours de etard s'est beaucoup d'argent de perdu pour el client sur les chantiers
S'est des engins speciaux giganteste

La roue etait plus grande qu'un adulte

Les ingenieurs ne trouvait pas la pannes malgres leur effort et le passage avec leur vérificateur electronique
LE camion demarrait normalement, dés qu'on passait ue vitesse, le systeme electrique tomabit en panne

S'est des panens les plus difficile a résoudre car intermittantes.
Les ingenieurs un peu dépitté ont demandé aux stagiaires de trouver la panne
Ils ont motiover les stagiares en disant qu'il seraient tres bien noté s'ils trouvaient cette pannes

Il explqiuuent tous le steste qu'il ont fait sans aucun resultat

Ce bertrand, leur dit, je peux resoudre le problem en 5 minutes
Apparement personne n'avait envi de rire ou de l'empecher de faire ce qu'il veut

Il sorte de sa poche, une boite, dans laquelle il y a un pendule
Un pendule de sourcier pour trouver de l'eau

Il tourne autour du camion par cercle concentiruqe et s'arret au boitier electroniquie
Les ingenieur le felicitent dans le sens que s'est evidnet pour eux que la panne doit se trouver la !
Ils lui rpecise qu'il otn changer le circuit electronique sans aucune resultat

Avec son pendule il tourne sur la carte electronique et s'arret sur un fil
LEs ingenireu en le rgardant devance sa pensé en disant que le fil est conducteur car il ont du le vérfier aussi

Il demande une loupe
Le fil est un multifil a l'interieur et un petit filament pratiquement invisible a l'oiel nu sort de la gosse.
Cela explique tout

Quand le camion demarre tout marche bien
Quadn il enclaenche une vitesse, la vibration provoquer cree un courcicuit a cause de ce filament
Betrand coupe le filament demande les clef du camion
Enclenche une viettesse et sort l'engin de l'anhgard sous l'appludiussemtn de topus

LEs ingenieur soulager vont surment s'empresser d'appeler le client

Tout le monde semble s'en chiche de la maniere dont ce Bertrand a procédé

Le responsable, finit par dit, s'est un medium
La directrice lui dit qu'il ne doit plus aprler de la vie privé des gens sinon il sera expulsé du stage

Tout semble rendtre dans l'ordre
Sauf que une fois le responsable du stage partie
La directrice interveint aupres de la secrétaire

J'ai l'impression que les gens viennet se confier a vous et vous parle librement
La secréaire confimre qu'elle reste discret sur les affaire privé et que les gens se confient facilemtn a elle

La directrice cahnge presuqe son visage en devaent amicale tout d'un coup, comme jamais elle n'y paraissait

Cela devait faire 3 mois qu'elle etait arrivé au centre de formation

Elle dit puisque 'on est dans l'etrange et que les gens viennt se confier a vous, j'aimerai vous faire part d'un evenement que j'ai eux il y a quelque semaien et pour lequel je ne trouve aucune explication

JE precise que ce qu'elle va parlé, je connais extrêmement bien l'endroit, car j'y ai souvent fait du velo ou effectivemnt aussi été en voiture pour racourci avec des copains
Cela compte auissi beaucoup pour moi sur el fait qu'elle ne pouvait aps dire n'importe quoi

Deja s'etais aps son style

Voici ce qu'elle dit:
Cela m'interesse d'avoir votre opinion et surtout 2 chsoes
- Si quelqu'un vous en a deja parle de quelque chose d"equivalent
ou
' Si quelqu'un vous ap^rle plus tard de quelque chose de similaire, venez me le dire

Cela attise ma curiosité au plus haut point, concentration amximum
Une directrice qui va parler de quelque chose d'etrange !







.


Dernière édition par Evol le Mer 7 Mar - 14:30, édité 2 fois (Raison : houi)

_________________
Seule l’expérience révèle ce qui n'est pas écrit, ou pas encore découvert Seule l’expérience instruit
avatar
Evol

Messages : 174
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 47
Localisation : Voie lactée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum